J’aime les bonbons bio

avatar

le 14 août 2010

Je me nourris bien


© Éditions La Plage

Un art de vivre à apprécier au naturel, loin des confiseries industrielles, pour donner le goût du « bon sucre » aux enfants.

« Bonbons »… les friandises portent bien leur nom ! Les bonbons évoquent l’enfance, la gourmandise, la douceur de vivre et la fête, ils sont encore synonyme de récompense ou de consolation, et dans tous les cas c’est un véritable baume de bien-être, qui fait pétiller tant les yeux des enfants que les papilles de nos aïeux et sans remonter si loin les miennes aussi (j’adore la guimauve !)

Naturel, encore meilleur !
D’accord il ne faut pas en abuser, car ils sont bourrés de sucre et le sucre est en partie responsable tant des caries que du surpoids. Donc à consommer avec modération, car le sucre est tout de même une source d’énergie. En fait c’est le sucre blanc produit à partir de betterave sucrière qui est tellement raffiné qu’il est dépourvu d’intérêt nutritionnel et chargé en additifs chimiques ajoutés à outrance pour donner du goût et de la couleur.

Et « fait maison », encore mieux !
Aussi à défaut de résister à l’appel du bonbon certes bienfaisant pour l’esprit, mieux vaut croquer des bonbons « fait maison » avec des ingrédients naturels et même bio, revendique la belle Linda Louis qui prône une cuisine authentique et éco-citoyenne… jusque dans les sucreries.
C’est en régalant sa petite tribu, que cette mère de famille a mis au point 24 trop bonnes recettes de bonbons, aussi gourmandes que créatives et toutes à croquer, à découvrir dans « L’atelier des Bonbons Bio ». Vite une librairie !

Les astuces de Linda
Ce livre décortique sous un angle tant technique que ludique les différentes famille de bonbons : au sucre cuit, au caramel, au fruits, aux plantes, à base de blanc d’œufs et de chocolat…
Linda Louis y donne des solutions naturelles pour donner du peps aux friandises, style du sirop de fraise, de la poudre de myrtille, du curcuma ou du thé matcha pour colorer, des huiles essentielles de citron, mandarine ou menthe poivrée et des épices comme le cacao, la vanille ou la réglisse pour éveiller les papilles, et de l’agar-agar comme gélifiant naturel ou du tapioca comme épaississant délicieux dans les bonbons caoutchouteux.

Deux recettes à croquer

Les sucettes à la fraise
Ingrédients (12 sucettes) : 60 g de sirop de fraise (de citron ou de mandarine), 150 g de sucre de canne blond, 40 ml d’eau, 20 g de sirop de maïs ou de riz ou de miel d’acacia (1 c. à s.) et 1 c. à café de jus de citron.
Préparation : Je prépare d’abord les moules, soit les coupelles alu des bougies de réchaud que je lave bien et dans lesquelles j’effectue une entaille de 5 mm de haut et 2 mm de large pour y glisser un bâtonnet de bois bien centré arrivant au milieu du moule.
Je prépare ensuite le sucre cuit en mélangeant dans une casserole le sucre de canne blond, l’eau et le sirop de maïs, que je porte doucement à 143°C. Là j’ajoute le jus de citron pour arrêter la cuisson, mélange et verse dans chaque moule, et laisse refroidir un quart d’heure. Puis je démoule et emballe dans du papier sulfurisé. Les sucettes se conservent 15 jours, mais elles seront mangées d’ici là !

Collier de fruits secs
Fournisseurs officiels d’énergie, riches en minéraux, en fibres et en glucides, les fruits secs font de bons goûters après l’effort physique et à la récréation. Une façon de les gâter sans gâter leurs dents.
Ingrédients (4 colliers) : 4 cordons de fil élastique de 30 cm et 1 aiguille à canevas, 100 g de raisins blonds, 100 g de canneberges séchées et 4 abricots secs. Mais ça peut être aussi des cerises, des mirabelles, des morceaux de banane séchée, des figues ou des pruneaux.
Préparation : Je fais un nœud à l’extrémité du cordon et enfile ensuite les raisins secs et les canneberges ou morceaux de banane séchées en les alternant et en essayant d’avoir le même « motif » de chaque côté du plus gros fruit sec, l’abricot sec, la figue ou le pruneaux. J’en fais un paquet d’avance, vu que les fruits secs se conservent bien 3 mois, dans un bocal hermétique pour qu’ils ne sèchent pas plus. Ça fera joli sur l’étagère.

« L’atelier des Bonbons Bio », 9,90 €, Éditions La Plage. En librairie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire