La robe régénérée

avatar

le 8 décembre 2010

J'en ai trop envie


© Issey Miyake

Des mathématiques, quelques fibres recyclées et un doigté haute-couture… Voici la robe la plus chic de cette fin d’année.

Incroyable mais vraie de vraie, la robe « 132 5. Issey Miyake » ! Au premier coup d’œil, j’ai cru que c’était un carré de soie, mais lorsque j’ai tiré la languette qui me faisait de l’œil en son milieu, s’est déployée une robe toute légère et brillant de mille feux… Magique !

Non, mathématique !
Pas magique, « 132 5. Issey Miyake » est le fruit des intuitions et inspirations mathématiques du Reality Lab. d’Issey Miyake, équipe de recherche et développement du couturier japonais avant-gardiste, qui effectue des recherches sur les matériaux. L’objectif est de donner du sens à l’usine moderne qui pour survivre doit réduire les coûts, transmettre son savoir-faire inestimable, ne pas dépendre des combustibles fossiles et préserver l’environnement, des enjeux essentiels au 21e siècle. Aussi, les mots d’ordre des nouvelles collections Issey Miyake sont-il « Régénération » et « Recyclage », et le premier projet sorti : « 132 5. Issey Miyake ».

Kesako ?
Il s’agit d’une seule pièce de tissu pliée en carré… si l’on attrape le haut du carré replié et que l’on tire à la verticale, la forme tridimensionnelle du tissu apparaît. Le volume produit par l’ouverture des plis est sculptural, composé d’angles aigus et de triangles.

Certes, son nom n’est pas très poétique : « 132 5 », car purement mathématiques. Le « 1 » représente la pièce unique de tissu, alors que le chiffre « 3 » se rapporte à la forme tridimensionnelle, le « 2 » évoque le fait qu’une pièce 3D de tissu est pliée suivant une forme bidimensionnelle et le chiffre « 5 » se réfère à la dimension temporelle du vêtement, ou plus spécifiquement, à la métamorphose des formes pliées en vêtements lorsqu’elles sont portées. Pensé ! Et ça change des Pleats Please, fameux vêtements plissés d’Issey Miyake.

Et écologique aussi !
Précieux le tissu de « 132 5. Issey Miyake » n’en est pas moins en matériau recyclé, avec à la base la fibre polyester magnifiée par Teijin Limited à partir de produits chimiques recyclés en pulvérisant, fusionnant et filant des fils à partir de polyéthylène téréphtalate (PET). Cette robe fait partie du programme de recyclage Eco-Circle de récupération. Le système est véritablement le premier de ce type : les articles de tissu polyester recyclé peuvent être décomposés au niveau moléculaire et retraités en matières premières ultra-pures à l’infini. Les matériaux résultants ne perdent pas en qualité et ne se dégradent pas, même après des traitements répétés et, en comparaison avec la fabrication de nouveaux matériaux polyester à base de pétrole, le procédé est supposé réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2 d’environ 80 %.

Si c’est pas une belle idée de cadeau de Noël durable !

405 € la robe « 132 5. Issey Miyake ».
En vente dans les boutiques Issey Miyake de Paris, Londres et New York. Voir le site d’isseymiyake.com
Boutique Issey Miyake Paris : 11 rue Royale, Paris 8e.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire