À l’heure d’été

En « matière » d’été, Christine Arron s’y connaît. C’est pourquoi elle supporte chaleur et U.V. en toute sérénité.

Après l’hiver, si long, si rude vient –enfin !- l’été tant attendu. Après les vêtements chaud dedans Thermolactyl, au tour des vêtements anti-coup de chaud Océalis ! Damart –oui Damart la marque tant prisée de nos seniors !- se met à l’heure d’été et reconnaissons-lui aussi à l’heure du temps, de la jeunesse et la joie de vivre. La collection a été relookée par les cinq styistes de la maison qui sont allées parcourir les capitales de la mode humer les tendances et nouveaux codes vestimentaires pour connecter la marque Damart au lifestyle de demain. Dores et déjà c’est archi « mettable » les copines et même hyper branché !
À la rédaction, on a chacune craqué sur au moins un des vêtements qui arborent tous non seulement des couleurs vitaminées mais surtout des matières qui nous apportent du bien-être. En effet, les textiles Océalis sont élaborés pour certains à partir du Lyocel (fibre réalisée à partir de la pulpe de bois) originaire d’Allemagne, et pour les autres en polyester polyéthylène vinyl alcool d’origine japonaise dont la matière et la structure favorisent la respiration de la peau et une évaporation rapide de la transpiration, procurant une sensation de fraîcheur même au plus chaud de l’été.

Coton hydrophobe, chemise anti U.V., T-shirt hydratant, caleçon amincissant, fini le « Damart » de Mamie !

Christine Arron, championne du monde d’athlétisme en témoigne, et entre ses origines guadeloupéennes où le soleil tape fort et sa carrière de sportive en quête de produits high tech, elle sait de quoi elle cause.

Les coups de cœur de Jemesensbien :
Moi, Vika j’ai craqué pour les tee-shirts et le débardeur Océalis, que porte Christine Arron, hyper fluide au toucher tout doux et maille aérée déclinés dans des coloris sympas dont le vert anis et le fushia (de 14,90 le débardeur à 19,90 € le t-shirt à col tunisien). De même, j’apprécie le polo maille piqué en 97% coton (et 3% d’élasthanne pour plus d’aisance), mais avec un traitement de surface qui le rend hydrophobe côté peau et hydrophile à l’extérieur, repoussant ainsi la transpiration au lieu de la stocker comme un buvard, qui est le défaut du coton, autant dire une grande première en matière de confort souligne Olivier Maret, responsable innovation Recherche & Développement chez Damart (29,90 €).
Véronique s’est emparé de la chemisette à carreaux en polyester et coton traité anti-chaud et anti-U.V. pour faire un pied de nez aux degrés Celcius sous le soleil de Madagascar (39,90 €). Et pour ses vacances en Bretagne, elle a choisit le tee-shirt rayé Climatyl à la technologie thermorégulante évitant d’avoir à « souffrir » des changements brusques de températures. Jamais trop chaud, jamais trop froid, top bien (29,90 €).
Joyce raffole du tee-shirt hydratant Biorelle dont la fibre contient d’innombrables microcapsules invisibles d’Aloe vera et de Phytosqualane qui libèrent leurs principes hydratants sur sa peau, du moins jusqu’à 30 lavages en machine (24,90 €)
Petula qui surveille sa ligne a adopté d’emblée le Legging Lineastyl aux vertus amincissantes, le principes actif étant là encore encapsulé dans la fibre, efficace jusqu’à 30 lavages machine (34,90 €).
Que des modèles très Jemesensbien et finalement plus tellement Damart… Normal, on parle maintenant d’Océalis. Vivement que l’été soit chaud !

La collection Océalis est en vente dans les boutiques Damart : www.damart.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire