72 % Mites attaque

avatar

le 10 mai 2010

le chiffre


© Vitomit

Mites attaque

Ah non, ça recommence ! C’est Beyrouth dans ma penderie, mes pulls se sentent mal et moi ça me mets les nerfs en pelote. Depuis le mois d’avril, ça pullule dans la maison et il paraît que je vais en avoir jusqu’en juin, car nous sommes en pleine période de reproduction, chaleur et humidité étant leur milieu ambiant préféré pour se développer.
Et ça pond ces bestioles ! Entre 150 et 650 œufs qui se nourrissent de mes pulls en laine et de la fourrure de la voisine, car ce qu’elles adorent ce sont les fibres d’origine animale ou bien les fibres synthétiques qui ont été portées à même la peau et rangées pas lavées dans le placard se nourrissant de notre peau. Ah les vaches ! Ça me dégoutte comme 72% des Français qui en découvrent chez eux, c’est limite anti-hygiénique pour 74% d’entre nous, les femmes comme les hommes.

Au classement général des insectes
les plus craints, la mite arrive en 2e position
derrière le cafard, suivie des abeilles
et des guêpes, puis de l’araignée.

(ah ben oui faut laver les fringues avant de les ranger !) et ça angoisse 48% des nanas contre seulement 26% d’hommes (oui des héros nos Jules !). Et puis il y a sa cousine la mite alimentaire aussi, elle adore nicher dans le pot de riz que je n’ai plus qu’à jeter tant ça me dégoute comme 82% des copines.
Heureusement ces petits « papillons » sont faciles à attraper et il n’est pas rare que j’en scratche un entre mes doigts (j’avoue ça me soulage cette basse vengeance). Mais y en a tellement ici et là planqués attendant que j’ai le dos tourné qu’il vaut mieux installer des insecticides aux abords des placards (au-dessus de l’armoire) et surtout dedans.
C’en est fini les boules blanches anti-mites à l’odeur tenace sur les vêtements, odeur qualifiée de « vieux ». Désormais, on utilise rayon naturel du bois de cèdre et des sachets de lavande, et on trouve en rayon supermarché des diffuseurs au parfum fleuri ou des plaques à fixer un peu partout près des vêtements.

Remarquez, je préfère avoir des mites que des cafards (insectes les plus craints), ça me révulse et me stresse, je n’ose plus poser le pied parterre ni ouvrir un sac ou un placard. J’en arrive presque à aimer les araignées. Je crois que le pire c’est encore ce qui ne se voit pas mais que l’on sait partout présent dans la maison et qui nous bouffe à nous en asphyxier… les acariens et les poux, mes autres bêtes noires car elles s’en prennent à mes enfants !… que je protège l’été de tous les insectes dont les moustiques qui m’agacent tout autant surtout quand ils m’empêchent de dormir. Vous l’avez compris, je suis légèrement insectiphobe, aussi ai-je mis un Sarracenia dans mon salon, un insecticide on ne peut plus naturel et sain, puisqu’il s’agit d’une plante qui a le bon goût de se régaler des insectes. Jolie non ?

Source : Personnelle pour la partie vécue et Vitomit pour la partie sauvetage (sondage Ipsos 2010).
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire