67 % Transpiration

avatar

le 8 février 2010

le chiffre


Inacceptables, les odeurs de dessous de bras !

La sudation et les mauvaises odeurs sont devenues socialement inacceptables dans nos cultures, où elles sont associées à un manque d’hygiène mais aussi à la nervosité voire à l’incompétence, remarque David Moxon, psychologue en Santé Publique au Royaume-Uni. Et cette peur d’être « celui qui transpire » peut contrarier la productivité d’un homme qui subit des pressions. Or 48 % des hommes dans le monde ressentent les effets du stress lorsqu’ils doivent s’exprimer en public, 67% des hommes sont dégoûtés face à l’odeur de transpiration, aussi 87 % des hommes pensent que le déodorant est leur meilleur allié pour se préparer au succès. C’est le geste quotidien de toute personne soucieuse de réussite, qui veut se sentir sûre d’elle-même en toute situation et notamment dans les moments de stress occasionnant une sudation excessive et odorante.

Le déodorant s’avère être le geste quotidien de toute personne soucieuse de réussite, qui veut se sentir sûre d’elle-même.

Une technologie thermo-réactive anti-odeur
Pour répondre à leur souci d’efficacité, Gillette lance, après 5 années de recherches, une gamme de déodorants efficaces contre les odeurs corporelles. Grâce à une molécule inédite, la Béta-Cyclodextrine permettant d’encapsuler des notes de parfum frais, lorsque le corps chauffe et transpire elle s’active en capturant les molécules malodorantes tout en relâchant son parfum frais, pendant plus de 24h.

Disponible en atomiseurs, sticks, gels et déodorants bille et divers parfums (4 € pièce, Gillette). En GMS.
Source : Étude « L’homme moderne et sa réussite » pour le compte de Gillette.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire