Oui au retour du bon gros pull !

avatar

le 28 décembre 2009

Je m’active


© Barbara Maurer - Gore-Tex

Fini le vent qui passe à travers la maille. Vive le pull coupe-vent et respirant !

C’est sûr rien ne vaut la polaire pour s’activer, c’est doux-doux et ça régule bien la température du corps, mais n’empêche qu’un beau gros pull en maille ça a plus de gueule ! Branchée mode, j’y reviens…
À la mode norvégienne
Signe des temps et technologie oblige, le bon pull norvégien, et notamment ce modèle à jacquard « Perfect Moment » de Dale of Norway, ne gratte plus la peau et ne joue plus les passoires, associant désormais la membrane Windstopper® de Gore, légère, souple et douce, à effet coupe-vent et respirable judicieusement camouflée en doublure.
Chaud dedans !
Ainsi, le vent ne se faufile plus à travers les mailles, fini l’effet frisson même couverte comme un mur. En effet, à une température extérieure de +10°C avec un vent de 40 km/h, la température perçue par le corps est de +1°C, normal que j’ai froid ! Maintenant terriblement efficace, le Windstopper étant thermorégulant (Ndlr : il laisse mon corps à 37°C), il me permet de m’activer dehors jusqu’à 0°C sans avoir besoin d’enfiler en plus une parka et si je suis du genre à ne pas me bouger je me sens bien dedans jusqu’à 5°C. Je peux même me rouler dans la neige sans être mouillée, mais s’il se met à tomber des trombes d’eau, je me mets à l’abri illico ou je sors ma Gore-Tex.
Élégantissime
Le pull Dale of Norway a conservé ses beaux motifs traditionnels et boutons de bois, il a en plus adopté une coupe ceintrée féminine, une capuche et des poignets à bords côtés branchés. C’est un vêtement de protection à part entière pour affronter les frimas en toute élégance (217 €, Perfect Moment, Dale of Norway). Dans les magasins de sport et à la Boutique Suédoise.
Renseignements sur la membrane Windstopper de Gore

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire