Un Coca auvergnat !

avatar

le 23 février 2009

Je me nourris bien


© D.R.

Le terroir ça a du bon. Permis de boire du soda les enfants !

Cambrai a ses bêtises, Montélimar ses nougats, Morteau sa saucisse, j’en passe et des meilleures… L’Auvergne avait bien ses fromages, ses cafés parisiens et ses volcans bouillonnants, elle a désormais son Coca pétillant à déguster au comptoir, hip hip hip hourra ! Un Coca français de plus qui s’ajoute au Coca breton, le Breizh Cola, au Coca Corse, le Corsica Cola, et au Coca vendéen, le Vendée Cola.

Vive le terroir !
C’est l’entreprise Julhes, premier producteur mondial de tripoux avec 500 tonnes et un événement incontournable, le « One, Two, Tripoux », qui s’est permis cette recette décalée mais toujours conviviale. Et à l’heure où la mondialisation fait rage, on se rapproche avec nostalgie de nos terroirs, recherchant le goût de l’authentique perdu. Après tout un plat de tripoux arrosé de Cola c’est festif, revendique Jean-Philippe Nicolaux aux commandes de Julhes qui cultive le respect des traditions avec humour et prône le « manger équilibré et savoureux n’est pas synonyme de manger triste ».

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar guillouet
    Jeudi 30 juillet 2009 à 19:51

    j’ai gouté au coca à artonne
    arrivé chez-nous à méru nous en avons pas trouvé comment peut on s’en procurer?

Laissez un commentaire