Le sel rose de l’Himalaya

avatar

le 19 juillet 2009

Je me nourris bien


© D.R.

Une invitation au voyage des papilles…

Naturellement pailleté de rose, vierge de toute pollution, le sel de l’Himalaya, déposé par des mers asséchées il y a plus de 200 millions d’années, non iodé, non raffiné, me parvient dans sa pureté originelle dans mon moulin à sel de table. J’en apprécie le goût peu salé, justement, depuis quelques années. Je le découvre maintenant agrémenté d’épices, d’herbes et de condiments issus de l’agriculture biologique, en moulin tout-en-un pour donner de nouvelles saveurs à mes grillades et salades.

5 mélanges pour jouer les chefs
Simple, le mélange Esprit du Midi à l’ail pour révéler plats et sauces, ainsi qu’Esprit de Provence aux herbes de Provence pour sublimer le goût des légumes marinés comme la tomate mozarella. Esprit d’été fleure bon l’ail et l’échalote, la coriandre, l’anis et le thym parfait dans les plats froids. Esprit d’orient plus épicé à la cardamone, gingembre, anis et cannelle, apporte une touche exotique au brochettes et au riz. Esprit de Feu au piment oiseau du Mexique ravive le palais des amateurs de sensations fortes (19 € en moulin et 5,90 € la recharge, Comptoirs & Compagnies). Dans les épiceries fines.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire