Piquante alternative à l’alcool

avatar

le 21 décembre 2009

Je me nourris bien


© D.R.

Pour festoyer jusqu’au bout de la nuit avec le même choc organoleptique.

Pas évident de prendre l’apéritif ou de faire la fête un soda à la main, besoin d’une boisson forte… sans alcool de préférence, pour en éviter ses ravages, notamment chez les jeunes adeptes du binge drinking et des sensations fortes.
La recette du succès
Toute nouvelle, et dores et déjà branchée, Pimento est en rayon chez Colette, à La Grande Epicerie et dans tous les Monop’, etc. Cette boisson gazeuse procure au palais un choc organoleptique aussi ample que celui que suscite l’alcool. Épicée (je dirais même plus très épicée !), à base de gingembre (ça y en a !) et de piment (y en a aussi un max !), colorée naturellement au caramel, elle se consomme seule ou en cocktail et accompagne volontiers un plat exotique. Et on prend le temps de la boire car les arômes restent longtemps en bouche et le piquant sur la langue.
Tout un savoir-faire
Vraiment bluffante, la boisson gazeuse Pimento a été concoctée par trois spécialistes, experts en leurs domaines : le cabinet d’aromaticiens de Grasse Expressions Aromatiques, le brasseur Karlsbrau La Licorne qui crédite la boisson d’une obligation de fiabilité, de sécurité comme de stabilité, et le bureau de direction artistique Mixt qui a dessiné la bouteille de 25 cl dénommée Eva Light surmontée d’une capsule twist rouge piment.
Comme qui dirait « c’est une boisson d’homme »… même sans alcool !
Lire également le chiffre sur l’attitude des jeunes face à l’alcool et Le digestif anti-gueule de bois

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Lundi, 21 décembre 2009 | Roscoff Quotidien
    Lundi 21 décembre 2009 à 14:57

    à Roscoff, je me sens bien ! et on apprécie nos articles, comme la » Piquante alternative à l alcool via Alertes Google – Roscoff de Véronique Geoffroy le 20/12/09 […]

Laissez un commentaire