La pistache, à votre bon cœur

avatar

le 16 mars 2009

Je me nourris bien


© D.R.

Excellentes pour ma santé. Ouf je peux continuer d’en picorer à l’apéritif !

Bonne nouvelle, une portion de pistaches améliore les facteurs de risques de maladies cardiovasculaires révèle l’étude du Dr Sarah Gebauer, Ph.D. Postdoctoral Research Associate au Centre de Recherche en Nutrition Humaine de USDA Beltsville : « Une petite portion de pistaches, qui peut facilement être intégrée à la plupart des régimes, améliore significativement certains facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, le progrès constaté est proportionnel à la dose consommée. »
En effet, elles constituent une bonne source de graisses saines pour le cœur (13 g par portion), presque 90 % de ces graisses étant de type insaturées, réduisant les niveaux de cholestérol dans le sang et diminuant le risque de maladies cardiaques. Bonne source de phytostérols, les pistaches réduisent l’absorption de cholestérol alimentaire des autres aliments.
Comme la plupart des noix et graines, elles sont pourvues en acide aminé arginine, un précurseur du facteur relaxant dérivé de l’endothélium, l’oxyde nitrique, puissant vasodilatateur qui peut empêcher l’agglomération et l’adhésion de plaquettes. Bref, elles freinent le durcissement des artères.
Enfin, elles sont riches en antioxydants contenant plus de lutéine, béta-carotène et gammatocophérol que la plupart des autres noix et graines. À quoi bon m’en priver !

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire