Comme si j’aime les tâches ménagères !

avatar

le 23 mars 2009

J'en ai trop envie


© Joyce Benoist

Qui va les faire à ma place, mon homme ? Pas prêt…

Entre ce qui se passe dans les séries TV et la réalité de mon quotidien, y a juste un scénario qu’est pas le même ! Si on écoute nos hommes –Français-, depuis quelques années, ils se seraient mis aux tâches ménagères. Ah oui, voyons voir lesquelles ?
Les tâches ménagères
D’après l’enquête menée par Ipsos Mapa-Spontex en janvier dernier, lorsqu’on cite la liste des 9 tâches ménagères (sortir les poubelles, faire les courses, cuisiner, faire la vaisselle, laver les sols, changer les draps, trier le linge et lancer une machine à laver, repasser, et laver les sanitaires… ah ça en fait du boulot !), les hommes reconnaissent que pour la moitié d’entre elles ils essaient d’éviter de les faire, voire ne les font jamais. La tâche la plus rébarbative pour eux est le repassage, suivie du nettoyage des sanitaires. Pas yellement mieux quand il faut trier le linge sale pour le mettre en machine ou jouer à Causette à laver les sols. Ah la moitié des hommes ne rechigne pas à faire la vaisselle (c’est vrai que le mien la fait), certains à faire les courses (ah non pas le mien). Mais leur « sport » favori, c’est descendre les poubelles (c’est déjà ça).
Ses arguments pour les éviter
Nos messieurs n’hésitent pas à mettre au point des stratagèmes pour échapper à la corvée ménagère. Ben oui arrêtons de nous cacher les yeux : 53 % sont tout d’un coup aux petits soins avec leur compagne (je préférerais le soir), 58 % promettent de le faire la prochaine fois parce que là pas de bol ils n’ont pas le temps (parce que moi je l’ai ?), 62 % font la sourde oreille (ben voyons !). Le pire ce sont les 39 % qui boudent dans leur coin (incroyable non ?), les 26 % qui sortent en cachette, les 24 % qui font semblant d’être souffrant, les 20 % encore qui supplient leur compagne de le faire ou les 23 % qui passent carrément au chantage. C’est dingue tout ce qui se passe dans les ménages à propos du ménage : 47 % de disputes tout de même à cause de cette satanée saleté !

À moi de changer les choses
Il est vrai que je me plains, je me rebelle, mais c’est un peu ma faute, car j’ai plus vite fait de le faire que de le lui demander. Non ce qu’il faut c’est leur inculquer les tâches ménagères dès le plus jeune âge. Que ce soit un automatisme, qu’on ait plus à le leur demander. Alors okay c’est trop tard pour Jules, mais les enfants venez pas ici. Aujourd’hui, on se fait un atelier ménage (pour varier de l’atelier cuisine) ! 54 % des petits Français le font déjà assez souvent ! J’ai mon truc, je leur enfile de jolis gants de caoutchouc colorés et froufroutant, leur passe des éponges de couleur (Mapa-Spontex), et bien entendu leur procure des produits ménagers verts non toxiques. Ce sont les femmes de demain qui me diront merci. Et puis, petite touche de confort : l’employée de maison… Ça a du bon pour tout le monde. Fini les disputes, les rancœurs et y a quelqu’un qui est content d’avoir du boulot.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire