Histoire de rangements

Des boîtes en raphia qui racontent déjà une histoire. Éthique en plus.

Ils n’ont jamais assez de rangements pour stocker leur Playmobil, Petshop et Barbie… J’ai réglé le problème avec des boîtes gigognes en raphia qui annoncent déjà la couleur des jeux : histoire de princesse, de dragons et de dinosaures, animaux d’Afrique, les trois petits cochons, la piste aux étoiles, les pirates et gentils coquelicots mesdames…
Elles sont disponibles à la Foire de Paris, du 30 avril au 10 mai 2009 sur le stand de Natuboîte (Hall4, stand C20).
50 € la série de 4 boîtes de 42×42 cm à 33×33 cm. Elles s’assortissent d’un vide-poches mural à 3 poches (15 €) et d’un tapis rond en raphia d’un mètre de diamètre (30 €).
Ordonné et solidaire
Des boîtes 100 % naturelles, fabriquées à la main avec du raphia cousu et tissé, qui font plus d’un heureux, à savoir mes enfants et les enfants de Madagascar.En effet, leurs mamans travaillant à l’atelier de fabrication solidaire « Madagascar Arts » (que j’ai eu l’occasion de visiter), qui compte 95 artisanes, les aidant ainsi à vivre dans des conditions décentes (surtout en ces temps difficiles) et à préserver leurs traditions artistiques.
Pour celles qui ne vont pas à la Foire de Paris, il y a le site Natuboîte pour commander, et pour les magasins conquis, celui de Madagascar Arts.
Pour information, le site Jemesensbien.fr soutient l’association Zazakely Sambatra qui agit en faveur des enfants défavorisés de Madagascar, et plus particulièrement sur la région d’Antananarivo.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire