Les 5 labels bio en cosmétique

avatar

le 18 août 2008

Je passe au vert


© D.R.

À retenir pour une peau saine et en belle santé.

Gare aux produits cosmétiques qui se vantent d’être naturels et ne contiennent que 0,01 % de fruits ! Mieux vaut se fier aux labels cosmétiques biologiques.
AB, Agriculture Biologique, plus courant sur les produits alimentaires, on le trouve en cosmétique sur les huiles essentielles à partir de plantes qui ont poussé sans une goutte d’engrais.
Ecocert, label biologique très exigeant que l’on trouve souvent sur les crèmes de beauté.
Cosmébio, proche du label Ecocert, il exige un minimum de 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle et 10 % d’ingrédients issus de l’AB. Il autorise les produits de synthèse mais interdit les produits du genre PEG, silicones, dérivés pétrochimiques, Paraben et OGM. Plus de 4 000 produits ont été certifiés (comme les savons des Laboratoires Natur Aroma et de l’Huilerie Vigean…).
Nature et Progrès, les puristes du bio ne jurent que par ce label. Tous les ingrédients doivent être certifiés AB, la marque doit faire preuve d’un comportement environnemental exemplaire et se tourner vers des échanges équitables. Une quinzaine de marques de cosméto peuvent revendiquer ce label (Florame, Fleurs de Bach…).
BDIH, on trouve ce label allemand de « cosmétiques naturels certifiés » dans les rayons cosmétiques engagés (Weleda, Logona, Lavera…). Il bannit toutes les matières premières issues de la pétrochimie ou d’origine animale, tout comme les colorants ou les parfums de synthèse, mais ils n’ont aucune exigence quant au pourcentage minimum d’ingrédients bio.

Maintenant, je sais de quoi il retourne.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire