Je me mets au Qi Gong

avatar

le 23 juin 2008

Je m’active


© Stéphane de Bourgies

Stressée, plein le dos… J’aspire à une totale zénitude !

Dans l’Empire du Milieu, le qi gong (prononcer tchikong) fait partie intégrante de la médecine chinoise. Cette discipline martiale est prescrite pour entretenir sa santé. S’inspirant du taoïsme, elle s’appuie sur l’observation de la nature, des différents éléments qui nous entourent et sur un principe simple : tout est énergie.

Pour qui ? Pourquoi ?
Cette gymnastique est ouverte à tous, quels que soient l’âge et la forme, notamment pour ses vertus. Outre l’amélioration de la souplesse, elle permet de se détendre, de prendre davantage conscience de son corps. Le Qi Gong libère des tensions, tonifie le corps en douceur et renforce les articulations sans forcer. J’apprends ainsi à écouter mes ressentis, à entretenir une énergie vitale et à me libérer progressivement de mes blocages physiques et émotionnels. Relaxant, il me permet au bout de quelques séances de renouer avec l’harmonie et la paix intérieure. Je m’y mets dès cet été, dans mon jardin.

Un mix du jeu de l’oie et du cobra
En provenance des monts Kunlun et Wudang, les pratiques du Dan Yan (qi gong des oies sauvages) et du Shi Pei Xi (qi gong du cobra), peu enseignées en France, puisent dans les attitudes de ces animaux, symboles de longévité, d’éveil et d’énergie interne. Il s’agit de réaliser les mouvements en toute fluidité, comme l’oie déployant ses ailes et se secouant ce qui stimule les principales lignes énergétiques et points d’acupuncture majeurs. Contrairement aux idées reçues, le qi gong n’est pas que lenteur. Ainsi, l’enseignement divulgué à l’Institut Maxam est dynamique dans la fluidité, le rythme peut être soutenu, sans forcer, les exercices sont associés à un travail sur le souffle, alternant respiration rapide, profonde et lente. Pas si évident !

Pour en savoir plus :
• Institut Maxam : 34 bis rue Vignon, Paris 9e. Tél. : 0820 820 618.
• « Qi Gong » DVD d’initiation et perfectionnement par maître Zhou Yi, enseignant de qi gong à l’université de Pékin, et son assistante Karin Blair, Éditions Ellébore.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire