Bienfaisante, la sieste

avatar

le 14 juillet 2008

Je m’active


© V.G.

Ah les vacances ! Du bon air, du sport et du repos. Justement, c’est l’heure de la sieste.

Je me sens somnolante. Normal, je me relâche et, surtout, c’est l’heure de la sieste ! Du latin « sixta » signifiant la sixième heure du jour, la sieste désigne le sommeil pris en milieu de journée, ainsi que toute forme de repos par opposition au sommeil de la nuit. Fondamentale, elle répond à un besoin biologique, aussi important que le droit de se nourrir. Elle permet de scinder la journée en deux et d’équilibrer les phases d’activité, d’être plus efficace en atténuant le stress et de gagner du temps en réduisant d’une à deux heures le temps de sommeil nocturne. C’est grâce aux périodes de repos que la mémoire se consolide, le cerveau reste au meilleur de sa forme et le corps recharge ses batteries.
Sieste relax ou royale ?
Je ne suis pas une grosse dormeuse, une sieste de 15 à 20 minutes me suffit, que s’effectue dans un rocking-chair semi assis ou semi allongé, dans le jardin ou sous la tonnelle.
J’ai grand besoin de récupérer, je m’autorise une sieste de plus de 40 minutes, après tout c’est les vacances !
Je n’arrive pas à lâcher prise !
Du genre à gamberger non stop, je n’arrive pas à trouver le sommeil. Je dois persévérer car le sommeil vient en dormant ! Le simple fait de fermer les yeux en ralentissant ma respiration m’aide à récupérer et me relaxe. Même si je ne dors pas profondément, la sieste m’est bienfaisante. De toute façon, pour être efficace (comme le sport), la sieste doit être régulière car le sommeil fonctionne par cycle. Toutes les 90 minutes survient une vague d’assoupissement que je saisis pour commencer la sieste au bon moment. Question d’entraînement. Donc après le déjeuner, dès que je me sens ramollo, je me couche illico.
Voir Exercice : L’art et la manière de bien faire la sieste.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire