10 bonnes raisons de marcher

avatar

le 9 juin 2008

Je m’active


© Lafuma©Marie Hennechart

Douce, la marche est accessible à tous, de 7 à 77 ans. Tant mieux, y a pas plus bénéfique.

Marcher 5 km tous les jours toute la vie est l’assurance d’une bonne et longue vie ! Où que j’aille cet été, je la pratique donc au moins une heure par jour et jusqu’à huit heures sans me fatiguer, en adoptant la meilleure position (Voir exercice).
Une santé de fer au bout du chemin
1. Pas besoin d’être Monsieur Muscles, quel que soit mon âge, je sais mettre un pied devant l’autre.
2. Ça se pratique en douceur, pas de risque que j’atteigne la zone rouge sur le plan cardiaque ou respiratoire, au contraire, je les active en douceur.
3. Mine de rien en marchant dans la nature, je respire, j’élimine les toxines, je déstresse et plus j’avance plus j’ai la pêche.
4. En plus, m’oxygéner les poumons, ça m’encourage à adopter une attitude saine. Je fume beaucoup moins quand je marche. L’occasion d’arrêter ?
5. Marcher m’aide même à maigrir. En effet, pour tenir le coup il faut que je m’alimente correctement (des protéines à déjeuner, des sucres lents le soir), sachant qu’en m’activant ainsi je dépense en moyenne 3 500 calories à la journée, au lieu d’environ 2 700 en ville.
6. L’effort, c’est crevant, rien de tel pour retrouver le sommeil. De plus, en respirant à fond, je relâche les tensions musculaires et je tonifie mon dos.
7. Sport assez complet, la marche muscle en particulier les adducteurs (entre-cuisses), la ceinture abdominale et le dos, les mollets et les fessiers.
8. Quelle satisfaction que d’atteindre un sommet ! Ça me redonne force et confiance en moi. Je vais être plein d’énergie pour reprendre le boulot.
9. Conviviale, la marche me permet de rencontrer de fringuants randonneurs. Politesse oblige, on se salue sur les sentiers. En groupe d’amis, je rigole bien -l’altitude enivrante aidant-, mais gare aux intrus la balade peut rapidement virer à « L’enfer, c’est les autres ».
10. Enfin, la marche est culturelle, j’apprends plein de choses quant à la faune, la flore, la minéralogie, le patrimoine bâti et les curiosités locales.

LIRE également La marche est-elle dangereuse ?
Je n’en ai pas fini avec la marche/randonnée, parole de trekkeuse. À suivre, dans les prochains numéros de Je me sens bien…

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire