Les bienfaits de l’acupuncture

avatar

le 13 octobre 2008

Je prends soin de moi


© Luxomed

En Chine, elle soigne tout. Et chez nous ?

Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’énergie circule dans le corps le long des méridiens, lesquels sont parcourus par des points réflexes ou points d’acupuncture, véritables terminaisons nerveuses reliées à notre système nerveux végétatif. Il commande les fonctions inconscientes de notre organisme comme le système hormonal, l’appareil digestif, le système respiratoire, le système cardiaque…
Quid de mon équilibre ?
Je me sens bien quand mon système hormonal fonctionne bien, c’est-à-dire lorsqu’il produit les trois hormones essentielles aux bien-être.
L’endorphine, hormone du bien-être. Quand j’en manque je me sens anxieux, stressé. L’endorphine a une action antalgique pouvant aller jusqu’à l’euphorie.
La sérotonine, hormone du bonheur. Quand j’en manque, je n’ai plus d’appétit et j’ai des fringales, je me sens déprimée, je dors mal. La sérotonine est anti-dépresseur me détend voire m’endort.
La dopamine, hormone du désir. Quand j’en manque, je suis compulsive, je fais tout trop : je me gave de nourriture, je bois de l’alcool, je fume, à en devenir dépendant, ce qui m’occasionne des frustrations et je suis dans l’impossibilité de m’arrêter, d’entreprendre tout régime. Du coup, j’enchaîne lombalgies, cervicalgies, migraines, maux de ventre et troubles du sommeil.
L’acupuncture pour quoi ?
Dans nos civilisations, elle intervient essentiellement pour soulager les troubles de l’humeur (déprime), les phénomènes inflammatoires (rhumatismes) et les douleurs (entorse). Elle aide également à rééquilibrer l’organisme en douceur (stress, troubles du sommeil, tabagie, surpoids). C’est une méthode efficace, il suffit souvent d’une à trois séances de 15 minutes pour être soulagé. Cependant, plus le patient est âgé et sa maladie profonde, plus long sera le traitement. En revanche, les enfants sont très réceptifs à cette méthode, car leurs mouvements d’énergie sont plus rapides et faciles à déplacer. Reste la peur de la piqûre. Cela dit, on sent à peine l’aiguille au moment où elle est plantée, la plupart des acupuncteurs utilisant des aiguilles japonaises ultra fines, qu’ils stimulent en les tournant de temps en temps. Apparaît alors une sensation de chaleur, de froid ou d’engourdissement.
Remerciement au Dr Gérard de L’Homme.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire