Parfumée, la pêche

avatar

le 11 août 2008

Je me nourris bien


© Margarett Skinner/Aprifel

La pêche donne bonne mine et la nectarine donne la pêche.

Blanche, jaune, plate, sanguine ou de vigne, la pêche est le fruit de saison par excellence. Une bonne pêche a une peau veloutée, une chair très fine et gorgée de jus parfumé. Les pêches blanches sont réputées meilleures. Les jaunes plus courantes et moins parfumées sont néanmoins plus sucrées. Les sanguines et les pêches de vigne à la chair rouge sont très parfumées mais pas aussi juteuses que les blanches voire les jaunes. Tous aussi délicieux, ses cousins, la nectarine et le brugnon à la peau lisse.

Belle santé. Sans aller jusqu’à dire comme les Chinois que la pêche rend immortel, il est évident qu’elle a des effets bénéfiques sur la santé. Riche en vitamines et sels minéraux, elle donne la pêche. Grâce à sa teneur en pectine et en potassium, elle régule le transit intestinal en douceur, c’est un coupe-faim et un laxatif naturel. Ses fibres douces ont une action régulatrice sur le taux de cholestérol. Peu sucrée, elle peut être consommée par les diabétiques comme les accro des régimes minceur. Excellente pour la peau, riche en carotènes et en flavonoïdes aux propriétés antioxydantes, elle augmente la résistance des vaisseaux sanguins et protège de la couperose et des varicosités. Bref, elle donne un teint de pêche.
Conseil. Une bonne pêche doit être parfumée. Fragile, elle se conserve à température ambiante, éviter le frigo qui freine le développement de ses arômes. En revanche, elle se congèle très bien, coupée en deux, le noyau ôté, et pochée deux minutes dans de l’eau sucrée.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire