Ma recette au thé vert japonais

avatar

le 13 octobre 2008

Je me nourris bien


© D.R.

Exceptionnel, le matcha. À boire et à manger.

Le « matcha », thé vert japonais, était utilisé pour le Cha No Yu, cérémonie codifiée au 16e siècle par le maître de thé Sen No Rikyû symbolisant les quatre principes fondamentaux du Zen : harmonie, respect, pureté et sérénité. Récolté au tout début du printemps dans la région d’Uji, le matcha est naturellement riche en polyphénols aux vertus anti-oxydantes et en catéchine, en acides aminés et en vitamines. Agréable au palais, il procure du bien-être, favorise la concentration et la détente..
Cette poudre d’un vert jade profond à la texture extrêmement fine s’émulsionne avec de l’eau chaude à l’aide d’un fouet en bambou. Lorsque le mélange est surmonté d’une fine mousse verte, il est prêt à déguster. Il est également utilisé en pâtisserie pour réaliser cakes, financiers et madeleines. Voici de quoi réaliser une trentaine de gâteaux en tout.
Financiers au matcha
Ingrédients : 2 c. à s. de thé matcha pour la cuisine, 100 g de farine tamisée, 300 g de sucre glace 125 g de poudre d’amandes, 375 g de beurre, 7 blancs d’œufs.
Préparation : Je fais fondre le beurre jusqu’à ce qu’il roussisse légèrement. Après l’avoir passé au tamis, j’en beurre les moules et laisser tiédir.
Dans un saladier, je mélange la farine, le sucre glace, la poudre d’amandes et le matcha tamisé. Puis, j’incorpore progressivement les blancs d’œufs. J’ajoute le beurre fondu et je mélange jusqu’à ce que la pâte soit lisse.
Je verse la pâte dans les moules à madeleines et à financiers.
Je cuis 15 minutes au four (thermostat 7)
Je démoule dès la sortie du four et les sers froid au tea time entre copines.
Ustensiles de préparation et thé Matcha (22 € les 40 g à boire et 17 € les 100 g pour la cuisine).

Chez NeoT : 89 rue des Marthyrs, Paris 18e. Tél. : 01 53 41 69 76.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire