Le raisin, malin

avatar

le 28 avril 2008

Je me nourris bien


© Margarett Skinner/Aprifel

Pour une santé sans pépin.

C’est l’un des fruits les plus sucrés et les plus énergétiques. Sa pulpe est gorgée de fructose, ainsi boire un verre de jus de raisin équivaut à manger cinq morceaux de sucre, ce qui donne un sérieux coup de fouet aux enfants comme aux sportifs.
Noir ou blanc, c’est une mine d’antioxydants, bénéfiques pour le cœur, les artères et le moral. Un grain calorique, une grappe de 100 g apporte autant de calorie qu’une belle pomme, il est néanmoins diurétique grâce à sa teneur importante en potassium (250 à 350 mg pour 100 g) et à la grande pauvreté en sodium.
Gare à la peau qui s’avère indigeste, surtout si elle n’a pas été lavée et que l’on a le côlon fragile. Dommage, c’est là que sont concentrées les fibres, qui aident au transit. De même, mieux vaut recracher les pépins, irritants.
Présent toute l’année sur les étals, mais un peu cher car importé du Chili et d’Espagne, je le consomme « made in France » avec davantage de plaisir dès la fin août.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire