Le chou-fleur

avatar

le 24 mars 2008

Je me nourris bien


© Henri Yeru/Aprifel

Avec ses petits bouquets, je fais le plein de vitamines.

Le chou-fleur est un légume d’hiver intéressant car il contient pas mal de vitamine C, soit 65 mg pour 100 g quant il est cru et 35 mg cuit. Ainsi, une assiette de 200 g à 250 g de chou-fleur remplit les trois-quarts des besoins quotidiens en vitamine C. Vous allez me dire que vous avez du mal à le digérer, qu’il provoque des flatulences. Certes, il est riche en soufre indigeste, pour l’éliminer il faut le faire cuire quelques minutes dans de l’eau bouillante non salée. Puis, le refaire cuire une seconde fois dans une eau bouillante cette fois-ci salée et additionnée d’un jus de citron pour lui éviter l’oxydation. Gris, il est moins appétissant. Moi qui suis accro de la cuisson à la vapeur, j’évite car elle n’élimine pas le soufre et rend le chou-fleur plus indigeste encore.
La bonne idée : Je le sers en soupe bien moulinée, assaisonnée de noix de muscade râpée et agrémentée de coriandre ciselée. C’est fou comme ils aiment ! Version mini, je le mets entier dans la cocotte et je le sers tiède arrosé d’huile de sésame ou de noisette.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire