Ail, ail, ail !

avatar

le 4 août 2008

Je me nourris bien


© D.R.

Trois trucs pour que l’ail ne soit plus repoussant.

Anti-odeur. C’est peut-être bon pour la santé l’ail, mais qu’est-ce que ça pue sur les mains encore longtemps après l’avoir épluché ! Avec le savon d’acier anti-odeurs, j’arrive à éliminer toute trace d’odeur. Il paraît que c’est la réaction chimique au contact de l’eau de l’acier frotté une bonne minute entre mes doigts qui enlève en douceur l’odeur. Y a même un cure-ongles au bout. Ça marche également pour les odeurs fortes de poisson, d’eau de javel, de nicotine. L’intérêt, outre écologique, est qu’il est inusable et incassable.
Presse-ail. C’est bien gentil le presse-ail comme ustensile, je me dis qu’ainsi je n’ai pas à la couper et donc à la toucher, mais finalement au moment de laver l’ustensile faut bien que j’y mette les doigts pour enlever les morceaux coincés !
Conserv’ail’eur. Je ne sais pas si c’est comme ça pour vous, mais à chaque fois que j’ai besoin d’ail, soit je n’en ai plus, soit elle est pourrie ou sèche. Mieux vaut la ranger dans un pot en terre aéré afin de la conserver au sec et à l’abri de la lumière.

Y a plus qu’à m’équiper.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire