Jean Fauque chante

avatar

le 16 juin 2008

J'en ai trop envie


© Stéphane de Bourgies

Le parolier d’Alain Bashung sort de l’ombre pour nous livrer un album personnel. Allez, ose Jean, je t’écoute. Ta Joséphine.

Il fait partie de l’élite de l’écriture, légitime successeur du grand Gainsbourg avec lequel il a passé de joyeuses soirées, Jean Fauque, le parolier d’Alain Bashung (Osez Joséphine, La nuit je mens, Ma petite entreprise, Fantaisie militaire…), de Vanessa Paradis, Guesh Patti, Johnny Halliday et Jacques Dutronc parmi bien d’autres, nous honore d’un premier album personnel très crooner. Après trois années d’explorations et d’expériences, Jean est arrivé au bout de son périple intime avec « 13 Aurores ». Je vous emmène en croisière… Je vous emmène vers des mondes oubliés, à jamais disparus, un peu de luxe et de volupté… Dans un monde imprévu, écouter la légende du pianiste sur l’océan.
Me voilà embarquée dans treize chansons d’alcôve à goûter comme un voyage immobile au son d’un seul piano et d’une voix épistolaire et organique, coulant les jours de la comédie humaine avec une élégance rieuse quasi-impressionniste. Sa voix rôde en talk-over traversée de petits galops de chant effleurés mouchetés où Baudelaire, Anaïs Nin, Henry Miller, Gainsbourg et Léo Ferré retrouvent leur héritage commun.
À réserver : une soirée sur les planches en compagnie de ses amis chanteurs qui viendront en toute décontraction interpréter quelques unes de ses chansons le 28 juin à 20 h à l’Archipel, avec en première partie Lizzy Ling, fan de la première heure.
L’Archipel : 17 bld de Strasbourg, Paris 10e.
15,99 € « 13 Aurores », Jean Fauque (EMI-Reset Junior) à la Fnac
www.myspace.com/jeanfauque

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire