Leurs vacances écolo

Aussi ludiques qu’éducatifs, les voyages écologiques.

Parce qu’à 8-12 ans, ils sont curieux de tout, exigent des réponses sur le monde qui les entoure, que les problèmes actuels liés à l’écologie seront des défis à relever pour les générations à venir et qu’ils réclament plus que de simples souvenirs de vacances… Marina d’Huart a lancé le voyage écologique à l’action citoyenne pour les jeunes. Avec l’association Sous la Lune, elle sensibilise les enfants, les éduque aux beautés de la nature et des espèces vivantes, les responsabilise par une participation à des missions écologiques ou citoyennes comme la construction d’un four solaire au Maroc, ou le nettoyage des plages de Port-Cros. Certains voyages lointains sont ouverts aux grands-parents pour créer des liens intergénérationnels. Rassurant pour nous parents, le blog permettant de rester en contact avec notre progéniture.
Écolo jusqu’au bout des ailes
Prendre l’avion n’est pas anodin. Sous la Lune compense l’émission de CO2 de cet inévitable moyen de transport par une participation environnementale qui permet de soutenir des projets sur les changements climatiques. Ainsi, pour chaque personne effectuant un vol aller simple Paris/Agadir en classe économique, les émissions de gaz à effet de serre sont d’une tonne équivalent CO2, le prix payé en compensation s’élève donc à environ 20 €. Une belle leçon d’écologie pour nos enfants.
Sous la Lune.www.souslalune.org
www.climatmundi.fr
Photo : D.R.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire